• PÈLERINAGES A COTIGNAC

  • La paroisse de La Celle Saint-Cloud propose aux mères et pères de famille et plus largement à toutes les femmes et tous les hommes qui le souhaitent, de venir marcher sur les routes de Cotignac pour vivre fraternellement ce pèlerinage en paroisse.

    TOP DEPART pour les INSCRIPTIONS au
    PELERINAGE à COTIGNAC 2017

    Le thème de cette année :
    "Oui j'ai de la valeur aux yeux du Seigneur, c'est mon Dieu qui est ma force" Isaïe 49 - 5

    Pour les épouses et mères de familles

    Jeudi 8 juin au soir au dimanche 11 juin 2017

    Le prix ne doit pas empêcher les inscriptions, une aide est possible.
    Inscrivez-vous : lcsc.cotignac@gmail.com
    Contacts : Marie-Gabrielle Coste : 06 23 95 52 83 / Marie-Laure Perrier : 06 80 50 85 52

    Pour les époux et pères de familles

    Jeudi 29 juin au soir au dimanche 2 juillet

    Le prix ne doit pas empêcher les inscriptions, une aide est possible.
    Contact : Damien Bergerault 06 61 74 52 17
    Les inscriptions sont à faire sur le lien suivant : www.lepotcommun.fr/pot/e2l24ttj

     

    Ce week-end de 3 jours est l’occasion de remettre entre les mains de DIEU notre vocation de parent, époux ou épouse de remettre notre vie familiale à la lumière du Christ, en pélerinant vers Cotignac où la sainte Famille est apparue.

    Un temps fort, de ressourcement pour oublier un temps sa vie professionnelle.

    « Aller au désert » dans le magnifique arrière pays varois, dans une quête spirituelle.
    Se dépouiller des conforts de la vie parisienne, dans une démarche de conversion.

    Et pour l’enrichir :

     

    • L’effort de la marche mais .. supportable (2 jours de marche, 20 à 30 kms par jour, les sacs étant portés)
    • La vie fraternelle et paroissiale, La joie du chant et de la louange
    • La lumière des enseignements ;
    • La nourriture sacramentelle (eucharistie, réconciliation) ;
    • L’adoration eucharistique.

    L’ESPRIT du PELERINAGE


    Ce pèlerinage dans cette belle Provence du mois de juin, terre bénie par l’apparition de Jésus et Marie puis de Joseph, est avant tout une rencontre avec le Seigneur, un week-end qui va nous faire quitter notre « ordinaire ».

    C’est l’expérience « extra – ordinaire » de laisser ses habitudes, son confort, de couper les cordons (dont celui du portable) pour aller à l’essentiel; invitation à vivre l’esprit de pauvreté.

    A l’image de la Sainte Famille, c’est une école de vie dans la simplicité, la discrétion, la délicatesse, la charité et la prière. C’est la grande école de l’abandon et du silence. Nous venons pour recharger les batteries, pour demander, pour rendre grâce, pour faire le point, pour discerner, pour être consolé, conseillé, pour puiser à la source, pour donner du temps à Dieu et porter les intentions confiées.

    Nous répondons en quelque sorte à l’invitation du message de Notre Dame de Grâce : « Je suis la Vierge Marie. Allez dire au clergé de Cotignac de me bâtir ici même une église sous le vocable de Notre Dame de Grâces et qu’on y vienne en procession pour recevoir les dons que je veux y répandre » ; et à celui de Saint Joseph « Je suis Joseph ; soulève ce roc et tu boiras. »

    Quelles que soient les grâces que nous attendons, nous trouvons toujours sur ce chemin de Cotignac, la paix ; à la fois dans ce cœur à cœur avec Jésus par Marie et Joseph (souvent peu connu et encore moins prié et aimé), et par cette vie de groupe, en frères pèlerins.

    Nous sommes tous des fils bien aimés du Père, de générations et de situations familiales différentes qui marchons ensemble vers la même direction. Nous apprenons à faire connaissance par les pieds, le silence, la prière, l’effort, le dépouillement, mais aussi par les rires, les chants, les regards, les gestes, les gags, sans se fier aux apparences gardant des échanges constructifs (attention aux conversations qui blessent). Nous pélerinons avec tous nos sens : la vue, l’odorat, l’ouïe,…..

    Nous gardons à cœur d’accueillir tous les pèlerins, en particulier les nouveaux, ceux qui traversent des périodes difficiles, de veiller à ne pas faire « son petit pélé » entre copains.

    A nous de mettre l’unité entre tous, de faire découvrir ce pèlerinage à des hommes plus ou moins proches de l’Église. Cette marche doit être équilibrée : ce n’est ni un exploit sportif, ni une randonnée, ni une retraite. Elle est menée et animée par le responsable qui, tout en étant attentionné, reste directif et veille à faire respecter les consignes, invitation à vivre l’obéissance.

    Le parcours est rythmé de prières, du chapelet, de chants puisés dans le carnet et de SILENCE.

    Une grande place est laissée au partage des intentions de chacune ; le père Stéphane Marie à l’origine de ce pèlerinage avec Monique Louze disait qu’il ne fallait pas ruminer son intention toute seule mais la confier aux autres, elle serait ainsi portée un grand nombre de fois.

    C’est aux responsables d’expliquer au prêtre le déroulement, et l’esprit de cette démarche. Il accompagne le groupe mais n’est pas le responsable. Il nous aide par ses enseignements inspirés du thème de l’année et ses homélies. Son rôle est essentiel à l’arrière de la marche par son écoute, ses conseils, et le sacrement de pénitence. Le prêtre, tout en faisant lui-même son pèlerinage, nous conduit au sommet qu’est l’Eucharistie.

     

    DEROULEMENT

     

    • Départ le jeudi au soir par le train de nuit (gare de lyon)
    • Alternance, tout au long des deux journées, de marches (15 kms max par jour), de temps de pause pour prier, souffler, partager et être enseignées par le Père Bruno l’Hirondel qui nous accompagnera.
    • Messe quotidienne.
    • Arrivée à Cotignac le samedi soir avec veillée de prière et adoration du Saint Sacrement.
    • Messe des familles le dimanche.
    • Retour à Paris par TGV; arrivée en fin de journée, le dimanche